blog.remersdael.be

Décès de Monsieur Marcel LONDONVie locale

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2017-02-21 10:45:17

Blog imageLa famille annonce le décès de Monsieur Marcel LONDON, veuf de Madame Lily WYZEN, né à Fouron-St-Pierre le 8 janvier 1933 et décédé à Montzen le 19 février 2017.

La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Rémersdael, sera célébrée en l'église paroissiale de Rémersdael, le JEUDI 23 FEVRIER 2017 A 10 H 30.


La veillée de prières aura lieu en la chapelle de la Maison Pannesheydt le mercredi 22 février 2017 à 19 heures.

Le défunt repose en la chapelle ardente de la Maison Pannesheydt, route de Hombourg 76 à Montzen, où la famille sera présente le mardi 21 et le mercredi 22 février 2017 de 17 à 19 heures.





décès de Madame Hilda SNAKKERS, veuve de Monsieur Roger CHARBONInformations

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2017-02-12 14:13:39

Blog imageLa famille annonce le décès de Madame Hilda SNAKKERS, veuve de Monsieur Roger CHARBON, née à Lontzen le 13 mars 1931 et décédée à Bèfve le 10 février 2017.

Elle sera inhumée ce lundi dans le caveau familial du cimetière de Rémersdael.





Réception du nouvel anVie locale

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2017-01-17 17:23:24

Quelques photos. Et beaucoup d'autres en suivant ce lien.

InvitationVie locale

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2017-01-11 17:31:42

Blog image
Le verre de l'amitié sera servi ce dimanche à partir de 14 heures à la salle Rimbiévaux pour célébrer ensemble le nouvel an.
Invitation cordiale à tous.

Décès de Monsieur Joseph LeenaertsInformations

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2017-01-11 16:02:32

Né à Rémersdael le 7 avril 1917, le Colonel hre d'Artillerie Joseph S. Leenaerts est mort le 7 janvier 2017.
Espion belge après la guerre, il a raconté ses aventures dans un livre. Livre dans lequel il évoque aussi son village natal.

Encore un fils de ... RémersdaeloisVie locale

Posted by Groupe R@L 2016-11-30 14:57:19

Blog image
Simon est le fils de René Pelsser. Il est aussi le capitaine de l'équipe de football d'Aubel. Il dresse un bilan sans concession après le 4 sur 24 de son équipe.

22 points sur 24 : le bilan quasi parfait de PinckaersInformations

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2016-11-24 08:37:56

Blog image

Encore un fils de Rémersdaelois qui s'illustre. Raphaël est le fils de Gérard.
Depuis son intronisation en tant que joueur-entraîneur, La Calamine B n’a plus perdu et file vers le titre de champion en P3D
Intronisé joueur-entraîneur début octobre à La Calamine B en remplacement de Pascal Vanderhaegen, Raphaël Pinckaers (28 ans) n’aurait pas pu rêver meilleurs débuts dans le coaching. Le bilan de ses huit matchs à la tête de l’équipe est tout simplement im- pressionnant, avec 22 points pris sur 24 possibles.
Au classement général de la P3D, cela se traduit par une avance de 7 unités sur Bullange, l’actuel dauphin, en plus d’avoir déjà, au pire, la certitude d’aller au tour final via le gain de la première tranche. Et puisqu’on est dans les chiffres, La Calamine peut aussi se targuer, avec seulement 9 buts encaissés jusqu’à présent, d’avoir la deuxième meilleure défense de la province, ex aequo avec Blegny, Racour, Grâce-Hollogne et Tilff. C’est aussi la meilleure attaque de sa série. Bref, difficile de faire mieux alors que le premier tour vient de s’achever.
« Ce n’est pas mal, en effet. Le groupe a repris du plaisir et de la confiance », sourit Raphaël Pinckaers, efficacement secondé dans son coaching par Vincent Hubert et Manuel Conraads. « C’est moi qui donne les entraînements. Lors des matchs, Vincent Hubert et Manuel Conraads endossent le rôle de T1 et on prend les grosses décisions à nous trois. J’aime bien avoir l’avis des autres », poursuit notre interlocuteur, qui continue à jouer. « Quand on est sur le terrain, ce n’est pas toujours évident de tout voir pendant le match, mais c’est moi qui ai le dernier mot. »

CHAMPION POUR SA 1re ?
Pour rappel, Raphaël Pinckaers voulait prendre un peu de recul avec le foot, raison pour laquelle il avait quitté le noyau A pour aller avec l’équipe B cet été. Au final, avec sa fonction de joueur-entraîneur, le foot lui prend encore plus de temps qu’avant… « C’est vrai que je voulais avoir plus de temps pour mon travail et ma vie privée. Ce n’était pas mon intention première de devenir coach, mais j’étais tenté par le challenge et si j’ai accepté, c’est pour le faire à fond. Si on veut faire les choses correctement, cela prend du temps de préparer les entraînements. Ayant connu Tony Niro et Stéphane Huet comme en- traîneur, j’essaye d’appliquer ce que j’ai appris d’eux aux entraînements », explique celui qui veut décrocher le titre de champion en fin de saison.
« Au début, ce n’est pas évident de diriger des copains, mais j’essaye de les guider avec mon expérience. Je ne suis pas un homme de grands discours. Je m’aligne dans l’axe de l’entrejeu, en 6 ou en 8 ; cela avait bien fonctionné la saison passée et c’est plus facile de diriger l’équipe depuis ce poste. Si on pouvait être champion pour ma première année de coaching, ce serait pas mal (sourire). En tout cas, il y a de la qualité dans ce groupe. »
Et de poursuivre son analyse. « Désormais, c’est quasiment une obligation d’être champion. On se met la pression nous-mêmes, sachant que c’est toujours compliqué de monter via un tour final. On sait aussi qu’on est attendu partout. »
On le perçoit aisément, Raphaël Pinckers prend son rôle très à cœur, ce dont personne ne doutait. Quid de la suite dès lors ? « On va finir la saison ainsi et on verra quand Ludek Mach (qui avait dû stopper sa mission de coach avant le début du championnat suite à des soucis de santé, NDLR) pourra revenir. Une fois qu’on sera champion, on pourra penser à la saison prochaine ; ce n’est pas le plus important actuellement, mais il est vrai que le coaching me plaît. »

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 24 novembre 2016



Rémersdael en a fait partieVie locale

Posted by Jean-Louis Xhonneux 2016-11-22 11:32:00

Blog image
Cette carte qui montre les communes (CAP) qui furent à la base de l'AIOMS de Moresnet dont on fête les 50 années d'existence officielle ces temps-ci, nous rappelle que Rémersdael fit partie des négociations au début.

L'historique de l'institution nous apprend en effet que, dès 1959, Messieurs J. JONGEN et J. MAGER, respectivement bourgmestre et secrétaire communal de Moresnet, firent appel aux bourgmestres et aux présidents de CAP des environs pour la construction d'une nouvelle maison de retraite. Le député-bourgmestre de La Calamine, Monsieur P. KOFFERSCHLÄGER, s'engagea personnellement pour faire aboutir le projet.

Ce ne fut pas une sinécure : 9 communes et 9 CAP étaient pressenties au départ : Hergenrath, Hombourg, La Calamine, Moresnet, Neu-Moresnet, Sippenaeken, Gemmenich, Montzen et Rémersdael. Cette dernière commune quitta rapidement les négociations, étant davantage orientée vers Aubel.

Il faudra toute la force de persuasion de Monsieur J. MAGER et de Monsieur W. SCHYNS, nouveau député-bourgmestre de La Calamine pour porter l"Association Intercommunale de la région de Moresnet" (AIOMS) sur les fonds baptismaux le 21 décembre 1965.

Ironie de l'histoire: le rapprochement de Rémersdael avec Aubel n'eut malheureusement jamais lieu et, en 2005, Aubel intègre l'AIOMS de Moresnet, dont l'actuel président est Benoît Liégeois, conseiller communal d'Aubel.